La pompe à eau et ses accessoires

Article publié le 05 - 12 - 2018 dans la categorie: > maison/jardins    Share on Google+ Share on Tweeter Share on Facebook

Une pompe à eau est un équipement mécanique qui est constitué de nombreux composants. En effet, quel que soit le type de pompe, elle doit être munie des accessoires de pompes qui sont nécessaires à son fonctionnement.


En général, toutes les pompes sont composées d’accessoires similaires même si chaque type possède également des matériels spécifiques. Dans cet article, vous allez découvrir tous les accessoires communs d’une pompe à eau ainsi que leurs rôles respectifs.

Les accessoires de pompe et leur rôle

Le kit d’aspiration

Le kit d’aspiration est la garantie de la durabilité d’une pompe, surtout la pompe de surface. Il rassemble les accessoires tels que le clapet anti-retour, la crépine et le tuyau d’aspiration étanche et souple.

Le clapet anti-retour

Le clapet anti-retour permet d’éviter que l’eau retourne vers le puits et la canalisation pour une pompe de surface en aspiration. Cet accessoire est également utile, en association avec les groupes de surpression, pour garder la pression de la pompe et pour que celle-ci puisse s’arrêter. Par ailleurs, pour une pompe de relevage, le clapet anti-retour permet de garder l’eau dans le tuyau de refoulement pour qu’il ne revienne pas dans le puits. Pour les pompes qui servent à évacuer les eaux vannes, le clapet anti-retour possède un plus gros diamètre que les autres. Les pompes Pedrollo-France sont souvent équipées d’un clapet anti-retour.

La crépine

La crépine a un rôle de filtre pour la pompe afin d’éviter que celle-ci aspire des particules ou d’autres saletés. Elle est généralement associée au clapet anti-retour.

Les filtres

Le filtre, comme l’indique son nom, est un dispositif qui sert à filtrer toutes les particules grossières qui peuvent être aspirées par la pompe. Cet accessoire est très important afin de protéger la pompe contre la marche à sec. En effet, s’il arrive que le filtre soit bouché par les saletés, il peut, au mieux réduire la performance de la pompe et au pire, provoquer la marche à sec. Par ailleurs, le filtre permet de protéger les matériels d’irrigation en refoulement. Toutefois, la crépine permet et suffit largement à protéger la pompe à condition qu’elle soit bien placée dans le puits. Quant au filtre anti-sable, il permet, surtout pour une pompe immergée, d’empêcher le sable d’être aspiré par la pompe. Les pompes Well-Pumps-France sont toutes livrées avec un filtre anti-sable de qualité.

Le boitier de protection manque d’eau

Le boitier de manque d’eau est différent en fonction du type de pompe. En fait, il en existe deux sortes. Pour la pompe immergée, il s’agit du boitier avec sonde qui sert à stopper la pompe lorsque le niveau de l’eau est bas et à l’activer dès lors que l’eau se remet à monter dans le puits. Et pour la pompe de surface, c’est le boitier HTX qui permet de surveiller le fonctionnement du moteur lorsque le niveau d’eau dans le réservoir est à un niveau bas.

Le régulateur de niveau

Cet accessoire est la protection de la pompe contre le manque d’eau et permet de contrôler le remplissage. Il s’agit d’un dispositif qui sert à activer ou désactiver la pompe selon le niveau d’eau contenu dans la source. En bref, c’est l’outil de commande et de protection de la pompe.

L’automatisme électronique

Surtout adapté à la pompe de surface, cet accessoire a pour mission de réguler la pression de la pompe en contrôlant le flux d’eau et ainsi de protéger la pompe contre le manque d’eau. L’automatisme électronique permet alors de mettre la pompe en marche ou de la désactiver automatiquement en fonction du mouvement de l’eau.

Le pressostat

Le pressostat ou le contacteur manométrique permet de contrôler la pression de la pompe afin de la mettre en marche ou de l’arrêter. Lorsque la pompe affiche une haute pression, cet accessoire permet de l’arrêter et inversement, lorsque la pression est basse, le pressostat redémarre automatiquement la pompe.

Le manomètre

Le manomètre permet de concrétiser l’arrêt ou la mise en route de la pompe et c’est un indicateur de pression de l’eau, notamment des variations.  Il est indissociable au réservoir et au contacteur.

Le réservoir à vessie

Le réservoir à vessie permet de stocker le surplus de pression afin de permettre à la pompe de redémarrer facilement lorsque les robinets seront rouverts. Il est souvent associé au pressostat. Cela dit, le réservoir doit toujours contenir au moins 30 % de son volume total pour ne pas endommager la pompe. Par exemple, si le réservoir est de 24 litres, il faudra alors au moins 8 litres de réserve. Par ailleurs, la valve d’air du réservoir à vessie permet également de contrôler la pression d’air.

Pour le moteur, il est un accessoire spécifique pour les motopompes thermiques, sauf pour certains modèles des pompes de surface.